Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Macron, Valls, Brutus et Judas

29 Mars 2017 , Rédigé par matthews

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Macron, les élites contre le Peuple

A voir le rassemblement de ces têtes grises, derrière la candidature de Macron, on sent que la conviction programmatique ne prime pas sur l’opportunisme électoral. Qu’ils soient ministres, députés, sénateurs, maires, conseillers régionaux et départementaux, leur ralliement progressif et croissant, tangentiellement aux sondages, souligne un engagement  qui attend un retour sur investissement. Macron le candidat banco-didacte, telle une comète entraine dans sa queue éphémère, les déchets de sa propulsion, à savoir les politiciens de métier. La gravité médiatique et l’élite éditorialiste accélèrent le météorite Macron qui en rentrant au contact de  l’atmosphère démocratique et face à la friction du Peuple de France, va se disperser en éclats vitrifiés.  C’est cet évènement que l’on pourra guetter à la lunette à la conjonction des trahisons diverses, sur l’orbite de Brutus proche de la constellation de Judas, et de l’astéroïde Valls.

Lire la suite

Trahi par le PS Hamon doit trahir le PS

24 Mars 2017 , Rédigé par matthews

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Benoit Hamon ne sera jamais un homme d'Etat, mais il pourrait devenir un très grand homme politique de Gauche s'il décidait de retourner les trahisons du PS contre le PS qui est devenu un objet politique mort. J'appelle Benoit Hamon à se désister pour faire corps avec Jean Luc Mélenchon pour faire battre Macron Fillon et Le Pen. 

C'est la fin du PS conçu lors du congrès d'Epinay 

Lire la suite

Programme de Macron sans politique internationale, une illusion et un abandon

13 Mars 2017 , Rédigé par matthews

Lire la suite

Marianne du numérique un symbole à défendre en temps de crise

13 Mars 2017 , Rédigé par matthews

A l’heure d’un changement de notre société par l’irruption de l’automatisation, du numérique dans tous les interstices possibles de notre vie, il est une figure symbolique de notre République, Marianne, qui n’a pas encore évolué. Une Marianne du numérique, des communs, porteuse des symboles qui font prendre conscience à tout un chacun que l’on ne vit plus dans la même époque. Là, est la question, pourquoi Marianne qui a accompagné la République jusqu’ alors a-t-elle été laissée à l’abandon ? Serait-ce parce que la République elle-même le fût ? Sa dernière version en timbre postal dimensionné au buste d’une Femen, n’est pas  à la hauteur du bouleversement que vit notre société. C’est même faire une injure aux symboles multiséculaires successifs qui l’ont habité et qui ont accompagné la conviction républicaine des citoyens. Marianne ne  saurait se résumer à un symbole du féminisme. Marianne c’est avant tout la République, la République émancipée des fers de la royauté. Elle est mixte et universelle.  Aujourd’ hui, on la voudrait émancipée du néolibéralisme, debout, le buste ferme, entourée des technologies numériques, sa main gauche posée sur les textes de loi, sa main droite accueillant en sa paume, l’eau, l’air, la terre, la diversité biologique. La valeur symbolique de Marianne est à reconstruire avec les éléments constitutifs de notre époque mais en affichant la volonté de porter encore et toujours l’émancipation des citoyens dans une Nation unie porteuse d’un message adressé au monde. L’enjeu est de taille car  dans le monde capitaliste, le logo a remplacé le symbole. Marianne n’est-elle pas devenue  le triste logo de l’Etat français ?  Elle n’est plus que la représentation d’une République dégradée tout comme  la figure du Président.  Y-a-t-il une Marianne normale comme l’est une présidence normale ?  Non, il n’y a pas de normal en politique, Marianne prend la dimension de l’homme qui préside aux destinées du peuple de France. En 2017, Marianne est en haillons, elle ne porte plus les symboles républicains que l’on projetait en elle. Cet imaginaire, nous devons le reconstruire collectivement dans une vision de progrès comme évoquée précédemment, libérée  de celles et ceux qui s’accaparent progressivement des pans de la République pour servir leur idéal partisan.  Marianne fait corps avec le peuple de France et elle doit continuer à nous porter.   

                     

Lire la suite